I love « love creative people »

Image

Alors là je crois que je suis au paroxysme de ma boulimie déco et à force de passer mon temps dans les magazines et sur internet, je trouve des perles (une compresse Musclor ?).

Et love creative people est l’une d’elles.

Attention âmes décoratrices à tendance obsessionnelle DANGER, on ne peut pas résister à ce concept e-store qui a sélectionné au gré des voyages et des rencontres toute une série d’objets fabriqués de façon artisanale dans des matériaux naturels ou recyclés et en petite quantité.

En parcourant les objets proposés, j’ai juste TROP craqué, trop …(sorry Musclor mais prenons cela comme un investissement dans la douceur).

Cela dit, cette e-boutique est une mine d’or pour les idées cadeaux déco.

Voici quelques unes des perles que j’y ai trouvé …

Image

Les petites maisons de Bloomingville à partir de 9 euros

Image

Les mots en fils de fer de Zoé Rumeau (38 euros)

Image

Les carafes « tapti » en verre recyclé, à partir de 22 euros

Image

Les Paper stars de House doctor, les étoiles en papier quoi, à partir de 6 euros

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un doublé Gagnant en décoration : l’agence Double G

Double G

Ai-je déjà parlé ici de mon goût très prononcé (comment ça une obsession ?) pour la déco ?

En fait si je pouvais passer mes jours et mes nuits dans les magazines et sur les blogs déco, je le ferais … J’aimerais déménager tous les semestres rien que pour devoir repenser la déco de mon homesweethome. En attendant, je partage aujourd’hui mon coup de coeur pour le travail de deux architectes parisiennes qui ont nommé leur agence Double G, rapport à la première lettre de chacun de leurs noms de famille je crois …

Leur travail a déjà fait la une de grands magazines déco et chaque nouveau projet est une mine d’inspiration tant sur les couleurs, que l’organisation des espaces et les associations de matériaux. J’aime tout particulièrement les agencements qu’elles élaborent, les bibliothèques, mobiliers de cuisine, têtes de lit, banquettes. Je les avais interrogées sur ces pièces et elles m’avaient indiqué qu’il s’agissait de médium teinté et fabriqué sur mesure. On peut retrouver l’ensemble de leur travail sur leur site Double G, les photos sont superbes !

Je vous laisse découvrir leur dernier chantier, il s’agit d’un appartement parisien de 180 m2.

Double G

J’aime particulièrement l’agencement de cette salle à manger avec la banquette intégrée à la bibliothèque, le bleu ciel et la petite lampe cercle Le Deun.

Double G

On reste dans le bleu, couleur hyper tendance, déclinée dans plusieurs tons avec l’oiseau de Eames, le « Eames House bird » qui veille sur une étagère.

Double G

Bleu, encore, jusqu’au plafond, mais bien plus soutenu et cadré de noir pour les espaces de circulation dans un esprit très vintage avec un papier peint Hick’s Hexagon

Double G

Bleu enfin, dans la chambre d’enfant, avec un papier peint que j’aime tout particulièrement édité chez Miss Print. Je trouve très intéressante l’idée  des rideaux qui donnent l’impression d’un cocon dans la pièce, très astucieux.

Double G

Le bureau et la chaise Laurette, très dans l’esprit vintage du papier peint, se mélange parfaitement avec les étagères contemporaines.

Double G

La cuisine enfin, ma pièce préférée, est une vraie réussite, les suspensions Tom Dixon, le mélange noir et bois …

Double G

… Et la table, façon îlot sur toute la longueur de la pièce, brillant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je me suis fait mon cinéma

Unknown

Avec Musclor nous allons régulièrement au cinéma, et parfois même j’y vais seule tellement j’aime ça.

Je suis assez bon public dans l’ensemble et mes goûts sont plutôt écclec-chiques avec une préférence toutefois pour les films de sentiments que d’action.

Il y a peu je suis allée voir Lulu femme nue, un jour d’humeur maussade et franchement, même si je salue le jeu d’actrice de Karine Viard que j’aime beaucoup, je suis sortie encore plus embourbée qu’en y entrant. On y prend en pleine face la réalité nue et d’une simplicité affligeante des sentiments humains face au quotidien qui appuie sur les épaules de chacun de nous. Ce n’est disons pas ce que j’attends d’un film, partager quelques jours d’une femme qui ère dans les rues et cherche un abris pour dormir sans toit pour finalement rentrer chez elle et prendre une baigne par son mari … Evidemment l’intérêt du scénario est un peu plus profond mais ce sont ces images sans couleur qui défilent jusqu’au bout.

Dans le genre film de cinéma, je me suis rattrapée avec American Bluff que je suis allée voir avec une amie et même si c’est tout sauf un film de nana, nous avons simplement toutes deux adoré ! J’y ai retrouvé Bradley Cooper que j’avais découvert dans Happyness Therapy, un film du même réalisateur et il est juste exceptionnel dans son jeu d’acteur décalé. Les acteurs dans leur ensemble créent une dynamique parfaite et tiennent le rythme d’un scénario sans faille, soutenu jusqu’à la dernière image, bref un régal !

Enfin, Musclor m’a réellement mis la pression pendant près de deux semaines pour aller voir 12 years a slave, genre de film que j’ai en horreur tellement je ne supporte ni les tragédies ni la violence. Bon le film faisait grand bruit et j’ai fini par me dire que si c’était pour découvrir un nouveau chef d’oeuvre tel que Django que j’étais allée voir aussi pour faire plaisir à l’Homme, autant prendre sur moi.

Verdict : une horreur de souffrance et de violence qui m’ont pénétrée dés le début sans me quitter un instant jusqu’à la fin. Pas un moment de répit dans la terreur de la chute d’un homme noir libre et installé dans une vie agréable avant la guerre de sécession, enlevé à Washington pour être vendu en esclavage dans le Sud. On a passé deux heures à le voir s’enfoncer dans la souffrance des coups … et moi la moitié du film à essayer de me boucher les oreilles en fermant les yeux. Je n’avais jamais remarqué à quel point il ne sert pas à grand chose de se boucher les oreilles au cinéma tellement le son vous transperce. Musclor ce pervers a adoré, ça ne m’étonne pas de lui, il est tellement adepte du fouet ! D’accord ce n’est pas drôle et plus sérieusement ce fut pour lui un film magnifique, ce dont je ne doute pas pour qui réussit à en soutenir les images …

J’espère bien me rattraper avec des choses plus légères en tout cas moins sanguinolentes dans les semaines à venir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fauve

tumblr_mffjitQtW51r4dbe0o1_500

Oh non ce n’est pas de moi dont on parle soyons clairs, je serais plutôt à classer dans la catégorie mollusque ces temps-ci ! Fauve ce n’est pas non plus le film les nuits fauves que j’ai regardé alors que j’avais quoi … 6 ans oui c’est bien ça en 92 : comment ça c’est pas crédibeul ! Même si c’est le titre d’une de leurs chansons.

Fauve c’est un groupe qui commence à sérieusement faire parler de lui même si on n’a pas même encore un album, juste quelques titres. Un collectif ouvert, CORP comme ils disent.

Ils disent d’eux qu’ils défont le défaitisme, haïssent la haine et ont honte de la honte, un concept OVNI mais qui me parle. Leurs textes me touchent, leur rythme, je trouve ça juste irrationnellement beau …

Beau comme une comète, j’l’ai dans la peau, j’l’ai dans la tête, beau comme une planète, j’l’ai dans la peau, j’l’ai dans la tête …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Résiste !

DSC_8738

Montre que tu existes !

Je crois que ça sent le sapin par ici, même la pub, mon ennemie jurée et maudite se croit permise de prendre ses quartiers sur mon blog !

Oh oui, j’suis qu’une misérabeul blogueuse mais j’arrive juste pas à me poser pour écrire.

Ou plutôt je prends pas le temps, je perds l’habitude et je ne sais plus écrire …

Avec les trois Numéros, les journées passent tellement vite, après leur coucher je n’ai juste plus que la force de me vautrer au mieux avec un bouquin, au pire devant Weeds ou Parenthood (une tuerie cette série) … C’est à peine si je me douche.

Il faut dire que Numéro 3 n’a aucun complexe à continuer de nous réveiller la nuit et j’suis rien qu’une vieille loque à cause de ça, un peu toujours en fatigue chronique.

Bon, on a commencé un nouveau truc depuis quelques jours : l’homéopathie ! depuis on peut m’appeler Madame granules, un peu le matin, un peu le soir, un peu au coucher, et une dose violette le we et une orange à 18 heures … si ça fait pas de bien en tout cas ça fera pas de mal. Après ça si d’ici avril ce n’est pas réglé, on attaque le lourd : le psy …

Ça me fait penser à Madame Sioux et son dernier article que j’ai trouvé tellement bien écrit et parlant, c’est une véritable épreuve de patience et de résistance parfois d’être parent, ça m’arrive aussi régulièrement de me sentir borderline, surtout la nuit …

Dans quelques jours nous serons de nouveau en vacances, j’ai l’impression qu’on vient juste de fêter Noël … Et un beau voyage en perspective, je suis excitée comme une vraie pucelle en attente de décapsulage ! J’ai hâte d’y être et j’espère juste ne pas foirer toutes mes photos, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas touché mon appareil, je suis complètement rouillée et la photo c’est pas comme le vélo, surtout pour mon cerveau de poule …

Sinon je suis toujours en recherche de ma vieille baraque pourrite, parquets qui craquent, boiseries et carreaux de ciment. En attendant j’accumule les idées d’aménagement, de déco, de meubles. Je me dis d’ailleurs que je pourrais faire des articles à thème là-dessus, je vais y penser sérieusement …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma semaine en Instagram # 1

Fan d’Instagram depuis quelques mois déjà, j’y ai retrouvé certaines blogueuses que je suivais en pointillés et c’est juste excellent ! J’ai vraiment l’impression qu’on échange plein de choses de cette manière, très rapide et ludique.

Je saute donc à pieds joints dans le concept de la semaine en Instagram trouvé chez Lamite et qui vient je crois, entre autres, de Madame parle.

Cette semaine ici commence donc dimanche dernier avec la fête des Lumières version 2012 qui s’est déroulée à Lyon où j’ai réussi à « traîner » Musclor, pas très chaud et pas seulement à cause de la météo. On a quand même profité de ce moment « bien frais bien agréable » mais je me suis promis que l’an prochain, j’irai seule avec mon gros nobjectif et le trépieds que le Père Nowel serait bien urbain de m’apporter !

S’en est suivie la grosse prise de panique conscience de ce que Nowel approche et que je suis bien à la ramasse pour les cadeaux, comme chaque année d’ailleurs et tout ça au milieu d’une semaine classique qui défile à toute vitesse entre l’école, les activités des Numéros et le taf où l’on a d’ailleurs fait « Au revoir Président ! » mais tous en coeur cette fois puisque c’est lui qui partait. Encore une occasion de faire des écarts …

Numéro 3 en tenue de combat pour la fête des Lumières

Numéro 3 en tenue de combat pour la fête des Lumières

Lumières 2012

Lumières 2012

Lumières 2012

Lumières 2012

Bioutifoul patisseries orientales

Bioutifoul patisseries orientales

Musclor marque son territoire

Musclor marque son territoire en 12 leçons

Leçon n°69 : faut c'qu'y faut !

Leçon n°69 : grand moment de solitude !

Green cake réussi !

Green cake réussi !

Benoit Guyot, lieu diabolique ...

Benoit Guyot, lieu diabolique …

vraiment ... On a dit pas pour moi les cadals de nowel !

vraiment … On a dit pas pour moi les cadals de nowel !

Rendez-vous sur Hellocoton !