La malédiction de la Saint Nicolas …

250px-Sinterklaas_2007

Personne n’a pu l’ignorer : aujourd’hui on fêtait la Saint Nicolas.

Emblématique de l’annonce des fêtes de fin d’année, Saint Nicolas, protecteur des enfants et leur distribuant des friandises, se balade avec le Père fouettard surtout dans le Nord et l’Est de la France. Cette date a comme un avant goût de Noël avec une odeur de pain d’épices à l’orange. Et bien ce fameux 6 Décembre a comme un arrière goût de malédiction pour moi et ça dure maintenant depuis 16 ans.

Chaque année sans exception, invariablement et désespérément, j’oublie de souhaiter sa fête à Musclor (dont on aura bien compris le vrai prénom à présent, Musclor étant en réalité un pseudonyme je dois le confesser).

Et chaque fois je me maudis et me demande comment j’ai pu zapper une telle date, à croire que je le fais pas exprès. Chaque fois aussi Musclor me laisse m’enfoncer jusqu’au cou en ne disant rien et en me regardant énoncer par le menu toutes les choses totalement inintéressantes du quotidien dont j’adore me plaindre le soir.

Je me souviens encore de la première fois où la malédiction a frappé alors qu’on se connaissait depuis quelques semaines à peine, on avait passé une fin d’aprèm ensemble avant de retrouver un de ses meilleurs potes qui …. s’appelle comme lui. Je les ai vus se faire un gros câlin en se renvoyant un franc et massif « bonne fête ! », le sourire du mien avec un regard appuyé vers moi en plus.

Dans ces cas-là, chaque année c’est la même chose, quand je m’en rends compte toutes les boutiques sont fermées, trop tard pour le petit CD ou le bouquin qui va bien dans ce genre d’occasion…

Et chaque année la malédiction de la Saint Nicolas devient la bénédiction de mon diable de Nicolas …  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sauvez le sapin !

sapin-de-noel

Oui je ne dis pas sauvons parce que pour moi c’est mort, c’est le cas de le dire …

Ce week-end Musclor est allé cherché un beau sapin chez le pépiniériste du coin, après que je lui ai gentiment (arrrfffff) ordonné suggéré. Alors c’est vrai que chaque année je me dis que nous participons au génocide sapinal et que c’est pas très glamour mais en même temps j’ai été tellement traumatisée gamine de voir ma mère sortir son affreux sapin artificiel du fond du garage que je me suis promis de ne jamais faire subir ça à mes Numéros.

Donc depuis notre premier Noël avec Musclor, même avant d’avoir les loulous, je l’envois nous chercher un sapin. Chaque année il grogne, il dit que c’est la dernière fois, il essaie de me vendre les avantages du sapin artificiel, il peste contre les épines dans la bagnole . L’année dernière il m’a même fait le coup du sapin nain qu’on a dû poser sur une table pour le faire grandir et quand j’ai failli défaillir en le voyant débarquer avec son bonsaï à épines (et que je l’ai copieusement incendié de se foutre du monde de la sorte), il a solennellement décrété que « puisque c’est comme ça la prochaine fois c’est toi qui ira le choisir ! »

Bien sûr cette année comme chaque fois, c’est lui qui s’y est collé mais il a voulu réparer son erreur : résultat le pinpin est tellement gros qu’on peut plus circuler dans l’entrée et il a dû couper la pointe qui pliait sur 20 cm au niveau du plafond … Et même si je l’aime ce sapin, je culpabilise une fois de plus en me disant que dans un mois il partira à la benne, que je suis encore plus méchante qu’un caillou (sachant qu’un caillou c’est déjà très méchant !).

Alors pour les Parisiens qui comme moi culpabilisent de ne pas pouvoir se passer d’un vrai sapin à Noël (oui parce que pour les provinciaux il va falloir culpabiliser encore un peu), il y a Treezmas.

Avec eux, fini le génocide sapinal, ils proposent des sapins en pots qu’ils livrent à domicile et viennent récupérer après les fêtes pour les replanter jusqu’à l’année suivante. Ca coûte une petite blinde mais c’est finalement guère plus cher qu’un sapin décédé qui finira chauve après le réveillon, au bout du rouleau …

Je trouve le concept franchement bien et je promets sur la tête de mon sapin que dés qu’ils débarquent à Lyon, je leur commande un sapin non décédé !

Rendez-vous sur Hellocoton !