La minute culture générale : la robe de l’avocat

Image

Si je n’étais pas une telle quiche (certes bronzée après un voyage sous les cocotiers dont je parlerai prochainement) en culture générale (ah bon la Crimée n’est pas seulement une tomate noire ?), je me régalerais de créer une rubrique hebdomadaire que j’alimenterais avec quelques unes des innombrables connaissances que je ne possède pas.

Mais non seulement je suis belle et (enfin plutôt ou) bien une quiche de compétition en culture G, en plus je viens ici seulement les soirs de pleine lune donc … oublions la rubrique.

N’empêche, alors que je répondais spontanément à un questionnaire banal des éditions Dalloz un jour où je me perdais dans des lectures juridiques, ma promptitude me valut de gagner un abonnement d’un an au périodique de mon choix.

Tout aussi promptement dans le cheminement de ses idées, Musclor commença à dresser la liste des abonnements qui l’intéressaient comme Penthouse où autre désespoir de la presque quarantenaire vierge de sport et atteinte de flasquitude aiguë, ce sur quoi je dus le décevoir en lui expliquant non sans avoir conservé toute l’excitation de celle qui vient de gagner la cagnotte de l’Euromillions, que le choix était circonscrit … aux Editions Dalloz …

Bref, je choisis donc de bénéficier de l’abonnement hebdomadaire au Recueil Dalloz et découvrit l‘édito de Félix Rome. Ce nom est en fait le pseudonyme de Denis Mazeaud ce qui n’intéresse déjà plus aucun lecteur mais pour ceux qui ne se sont pas encore suicidés à ce stade, il s’agit d’un Professeur de droit parisien et auteur bien connu des étudiants en Droit.

Quoi qu’il en soit, ses éditos sont piquants, brillants, mordants, drôles et toujours intéressants ! Et celui du 27 Février (oui j’ai un brin de retard) intitulé « noir c’est noir !!! » parlait notamment de la robe de l’avocat, entre autres …

Voici ce que j’en ai retenu :

Sacha Guitry a dit que « les avocats portent des robes pour mentir aussi bien que les femmes » : misogyne et virulent, j’adore !

– Balzac a écrit en parlant des avocats « qu’ils portent le deuil de toutes les illusions et de toutes les vertus », noir et profond, j’adore !

– À l’origine, d’où la couleur noire de la robe, les avocats étaient souvent des ecclésiastiques qui portaient haut, soutane au vent, les couleurs de la défense, raison pour laquelle les boutons sont au nombre de 33, l’âge du Christ crucifié : soutanesque, j’adore !

– Le rang d’hermine qui complète l’épitoge des avocats de province rime avec honneur puisque cet animal est réputé pour préférer la mort à la souillure : bestial, j’adore !

C’était donc la minute culture générale sur la robe des avocats, bientôt des nouvelles plus glamour avec des astuces pour un voyage réussi à l’autre bout du monde …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités