Je me suis fait mon cinéma

Unknown

Avec Musclor nous allons régulièrement au cinéma, et parfois même j’y vais seule tellement j’aime ça.

Je suis assez bon public dans l’ensemble et mes goûts sont plutôt écclec-chiques avec une préférence toutefois pour les films de sentiments que d’action.

Il y a peu je suis allée voir Lulu femme nue, un jour d’humeur maussade et franchement, même si je salue le jeu d’actrice de Karine Viard que j’aime beaucoup, je suis sortie encore plus embourbée qu’en y entrant. On y prend en pleine face la réalité nue et d’une simplicité affligeante des sentiments humains face au quotidien qui appuie sur les épaules de chacun de nous. Ce n’est disons pas ce que j’attends d’un film, partager quelques jours d’une femme qui ère dans les rues et cherche un abris pour dormir sans toit pour finalement rentrer chez elle et prendre une baigne par son mari … Evidemment l’intérêt du scénario est un peu plus profond mais ce sont ces images sans couleur qui défilent jusqu’au bout.

Dans le genre film de cinéma, je me suis rattrapée avec American Bluff que je suis allée voir avec une amie et même si c’est tout sauf un film de nana, nous avons simplement toutes deux adoré ! J’y ai retrouvé Bradley Cooper que j’avais découvert dans Happyness Therapy, un film du même réalisateur et il est juste exceptionnel dans son jeu d’acteur décalé. Les acteurs dans leur ensemble créent une dynamique parfaite et tiennent le rythme d’un scénario sans faille, soutenu jusqu’à la dernière image, bref un régal !

Enfin, Musclor m’a réellement mis la pression pendant près de deux semaines pour aller voir 12 years a slave, genre de film que j’ai en horreur tellement je ne supporte ni les tragédies ni la violence. Bon le film faisait grand bruit et j’ai fini par me dire que si c’était pour découvrir un nouveau chef d’oeuvre tel que Django que j’étais allée voir aussi pour faire plaisir à l’Homme, autant prendre sur moi.

Verdict : une horreur de souffrance et de violence qui m’ont pénétrée dés le début sans me quitter un instant jusqu’à la fin. Pas un moment de répit dans la terreur de la chute d’un homme noir libre et installé dans une vie agréable avant la guerre de sécession, enlevé à Washington pour être vendu en esclavage dans le Sud. On a passé deux heures à le voir s’enfoncer dans la souffrance des coups … et moi la moitié du film à essayer de me boucher les oreilles en fermant les yeux. Je n’avais jamais remarqué à quel point il ne sert pas à grand chose de se boucher les oreilles au cinéma tellement le son vous transperce. Musclor ce pervers a adoré, ça ne m’étonne pas de lui, il est tellement adepte du fouet ! D’accord ce n’est pas drôle et plus sérieusement ce fut pour lui un film magnifique, ce dont je ne doute pas pour qui réussit à en soutenir les images …

J’espère bien me rattraper avec des choses plus légères en tout cas moins sanguinolentes dans les semaines à venir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Fauve

tumblr_mffjitQtW51r4dbe0o1_500

Oh non ce n’est pas de moi dont on parle soyons clairs, je serais plutôt à classer dans la catégorie mollusque ces temps-ci ! Fauve ce n’est pas non plus le film les nuits fauves que j’ai regardé alors que j’avais quoi … 6 ans oui c’est bien ça en 92 : comment ça c’est pas crédibeul ! Même si c’est le titre d’une de leurs chansons.

Fauve c’est un groupe qui commence à sérieusement faire parler de lui même si on n’a pas même encore un album, juste quelques titres. Un collectif ouvert, CORP comme ils disent.

Ils disent d’eux qu’ils défont le défaitisme, haïssent la haine et ont honte de la honte, un concept OVNI mais qui me parle. Leurs textes me touchent, leur rythme, je trouve ça juste irrationnellement beau …

Beau comme une comète, j’l’ai dans la peau, j’l’ai dans la tête, beau comme une planète, j’l’ai dans la peau, j’l’ai dans la tête …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Résiste !

DSC_8738

Montre que tu existes !

Je crois que ça sent le sapin par ici, même la pub, mon ennemie jurée et maudite se croit permise de prendre ses quartiers sur mon blog !

Oh oui, j’suis qu’une misérabeul blogueuse mais j’arrive juste pas à me poser pour écrire.

Ou plutôt je prends pas le temps, je perds l’habitude et je ne sais plus écrire …

Avec les trois Numéros, les journées passent tellement vite, après leur coucher je n’ai juste plus que la force de me vautrer au mieux avec un bouquin, au pire devant Weeds ou Parenthood (une tuerie cette série) … C’est à peine si je me douche.

Il faut dire que Numéro 3 n’a aucun complexe à continuer de nous réveiller la nuit et j’suis rien qu’une vieille loque à cause de ça, un peu toujours en fatigue chronique.

Bon, on a commencé un nouveau truc depuis quelques jours : l’homéopathie ! depuis on peut m’appeler Madame granules, un peu le matin, un peu le soir, un peu au coucher, et une dose violette le we et une orange à 18 heures … si ça fait pas de bien en tout cas ça fera pas de mal. Après ça si d’ici avril ce n’est pas réglé, on attaque le lourd : le psy …

Ça me fait penser à Madame Sioux et son dernier article que j’ai trouvé tellement bien écrit et parlant, c’est une véritable épreuve de patience et de résistance parfois d’être parent, ça m’arrive aussi régulièrement de me sentir borderline, surtout la nuit …

Dans quelques jours nous serons de nouveau en vacances, j’ai l’impression qu’on vient juste de fêter Noël … Et un beau voyage en perspective, je suis excitée comme une vraie pucelle en attente de décapsulage ! J’ai hâte d’y être et j’espère juste ne pas foirer toutes mes photos, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas touché mon appareil, je suis complètement rouillée et la photo c’est pas comme le vélo, surtout pour mon cerveau de poule …

Sinon je suis toujours en recherche de ma vieille baraque pourrite, parquets qui craquent, boiseries et carreaux de ciment. En attendant j’accumule les idées d’aménagement, de déco, de meubles. Je me dis d’ailleurs que je pourrais faire des articles à thème là-dessus, je vais y penser sérieusement …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Oups …

IMG_0505

J’ai failli oublier, les jours passent et je ne pense même pas à déposer mes voeux ici …

Même si c’est un peu tard, j’ai un seul voeu pour ceux qui passeront par là. Un mot, mon préféré, celui que si tu le tiens, ça veut dire que tu as tous les autres, le Graal quoi : SÉRÉNITÉ …

Ah celle-là je la cherche depuis un moment, elle est difficile à trouver, très discrète mais surtout exigeante. Elle ne s’entend pas très bien avec l’impatience, ma meilleure amie. La sérénité est très copine avec la sagesse et la contemplation et s’est maquée depuis des  lustres avec l’apaisement.

Je rêve de la chopper voire même de l’épouser si la loi sur le mariage pour tous est votée. Pour l’instant je flirte juste avec elle mais je sens que j’ai une ouverture, je tente de l’apprivoiser, j’essaie de larguer colère et emportement, deux traits de mon caractère …

En vieillissant, j’acquière quelques grammes de mollesse, finesse, sagesse mais j’ai toujours du mal à me poser et prendre du recul sur les événements et la vie en général.

Je viens de retourner sur mon ancien blog, curieuse de relire mes résolutions pour l’année 2012, je n’en avais pris aucune : ouf ! Je m’étais contentée d’un bilan, plutôt positif mais très axé sur le constat du nombre des années qui passe et qui ne nous rajeunit pas. Cette année j’ai pris un peu les choses en main : si je ne me suis pas mise au sport (malheureux faut pas charrier), j’ai décidé que mes cheveux blancs très, trop nombreux dégageaient sans préavis, aucun regret !

Je suis aussi productive qu’une huitre embourbée dans le pétrole sur ce blog mais c’est cool, ça envahit pas les boites mail …

Allez je reviens vite, bientôt, un de ces quatre …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mieux vaut un mariage reposé que fatigué !

256016

Ct’à dire que oui on est encore fatigué ici, Numéro 3 ayant relancé ses séances d’entrainement pour le concours du plus grand nombre de nuits pourries d’affilée.

A l’heure où j’écris il n’est pas là pour le confirmer, non que je l’ai dégommé (paraît que c’est interdit) mais j’ai de vrais talents de Calimérote auprès de belle-maman qui a eu pitié de nous (à moins que ce soit la peur de nous voir nous étriper) et nous a proposé de lui confier les Numéros quelques jours pour pouvoir … nous reposer.

Je profite au passage une nouvelle fois de l’excuse de Numéro 3 bouffeur de sommeil pour tout lui mettre sur le dos : absence, silence, non lecture des blogo-copines, dépense inconsidérée pour cette sublime quinzième paire de chaussures dont j’avais absolument besoin (ah non là c’est plus crédible …) bref tout est de sa faute, de ma mauvaise humeur à ma mauvaise foi en passant par la taille minuscule de mes soutiens gorge !

Ah ben ça fait du bien tiens même si au fond je n’arrive pas à lui en vouloir. Pas que je sois le genre de mère idéale qu’on connaît tous, philosophe de mes fesses et du genre à tout gérer, tout minimiser et enjoliver. Non moi je suis plutôt du genre à en rajouter dans le catastrophisme, à pointer tout ce qui merde en oubliant le beau mais je dois bien avouer que je suis dingue de ce petit machin, qu’il est assez éclatant et drôle et que je suis fière de le voir grandir (et pas seulement en malice).

Et puis bon, j’ai de sérieuses armes de vengeance tels que la dernière coupe de cheveux que je lui ai gracieusement faite de mes mains de tailleuse de haies, un carnage soigneusement immortalisé par un max de photos (fêtes obligent) ou encore les cadeaux que le gentil Père Nowel lui a déposés (un aspirateur et une cuisine, « women’s power » … bordel !) : sans rancune fils !

A part ça, sans transition je voulais m’exprimer brièvement pour dire que j’espère que le mariage gay va passer, je suis persuadée que c’est une évidence à propos de laquelle on ne devrait même pas avoir à argumenter. J’ai beaucoup aimé les slogans qui accompagnaient les dernières manif et mon préféré tellement il est évident justement : « mieux vaut un mariage gay qu’un mariage triste !« .

Egalement sans transition je voulais faire un coucou à Maman Sioux et lui dire que ses brèves de tipi m’ont émue, enfin je sais pas si c’est l’mot mais j’ai chialé en la lisant (la fatigue peut être …).

Enfin et comme pour faire ma pétasse, j’annonce que dans quelques heures j’emmène Musclor dans un petit hôtel paumé au milieu de nulle part, au bord d’un lac, avec ou sans neige je ne sais pas encore mais où l’on va faire un truc très très hot et ça je suis déjà en mesure de le garantir, sans aucun accessoire attention : D-O-R-M-I-R !!!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma semaine en Instagram # 1

Fan d’Instagram depuis quelques mois déjà, j’y ai retrouvé certaines blogueuses que je suivais en pointillés et c’est juste excellent ! J’ai vraiment l’impression qu’on échange plein de choses de cette manière, très rapide et ludique.

Je saute donc à pieds joints dans le concept de la semaine en Instagram trouvé chez Lamite et qui vient je crois, entre autres, de Madame parle.

Cette semaine ici commence donc dimanche dernier avec la fête des Lumières version 2012 qui s’est déroulée à Lyon où j’ai réussi à « traîner » Musclor, pas très chaud et pas seulement à cause de la météo. On a quand même profité de ce moment « bien frais bien agréable » mais je me suis promis que l’an prochain, j’irai seule avec mon gros nobjectif et le trépieds que le Père Nowel serait bien urbain de m’apporter !

S’en est suivie la grosse prise de panique conscience de ce que Nowel approche et que je suis bien à la ramasse pour les cadeaux, comme chaque année d’ailleurs et tout ça au milieu d’une semaine classique qui défile à toute vitesse entre l’école, les activités des Numéros et le taf où l’on a d’ailleurs fait « Au revoir Président ! » mais tous en coeur cette fois puisque c’est lui qui partait. Encore une occasion de faire des écarts …

Numéro 3 en tenue de combat pour la fête des Lumières

Numéro 3 en tenue de combat pour la fête des Lumières

Lumières 2012

Lumières 2012

Lumières 2012

Lumières 2012

Bioutifoul patisseries orientales

Bioutifoul patisseries orientales

Musclor marque son territoire

Musclor marque son territoire en 12 leçons

Leçon n°69 : faut c'qu'y faut !

Leçon n°69 : grand moment de solitude !

Green cake réussi !

Green cake réussi !

Benoit Guyot, lieu diabolique ...

Benoit Guyot, lieu diabolique …

vraiment ... On a dit pas pour moi les cadals de nowel !

vraiment … On a dit pas pour moi les cadals de nowel !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les hommes sont plus calés en mécanique qu’en anatomie !

8ccomp07_01

C’est ce qui ressort d’une étude scientifique publiée par le Médical Daily : énorme non ?! Enfin énorme, faut voir …

Il en ressort que si neuf hommes sur dix ont dit qu’ils étaient convaincus qu’ils pouvaient trouver la jauge à huile d’une voiture, la moitié seulement ont été en mesure d’identifier les éléments clés de leur propre anatomie.

Le sondage, effectué auprès de 1500 hommes (anglais, précisons le pour nous rassurer les filles) révèle que le tiers d’entre eux croient que les troubles de l’érection (la stouquette molle quoi) peuvent être causés par le port d’un jean moulant, un temps trop chaud, le fait de manger épicé ou encore le fait d’abuser de la masturbation … Donc soyons clairs Musclor, tu peux nous réserver un indien au mois de juillet et mettre ce beau jean skinny que je t’ai acheté et nous pourrons quand même bien terminer la soirée !

Il apparaît aussi que près de la moitié des hommes interrogés ne savent pas où se trouvent les organes responsables de la création du sperme, pas plus que la zone de liaison avec les coucougnettes. Mieux, plus de 8 % d’entre eux pensent qu’il y a un lien avec l’oreille …

A ce moment là, deux conclusions montent (:) à mon petit cerveau :

– la stouquette des hommes serait finalement bien logée dans la partie tétale de leur anatomie,

– je suis enchantée que Musclor n’y connaisse rien en mécanique …

Rendez-vous sur Hellocoton !